Eqvegan

Qualifications et compétences européennes
pour l’industrie alimentaire végétalienne

CONTACT

Christophe Cotillon & Gemma Cornuau (Actia)
Tél. : 33 (0)1 44 08 86 15   33 (0)1 44 08 37 05

COORDINATION
Institut polytechnique de Coimbra (Portugal)

Partenaires

14 partenaires actifs représentant 11 pays différents :
Autriche (Iseki-Food Association), Croatie (université de Zagreb), Espagne (Actae), Estonie (EQA), Finlande (Seamk), France (Actia), Grèce (SEVT), Malte (MCAST), Pologne (Puls), Portugal (Ada, IPC), Turquie (Tagem, TGDF, université d’Ankara)

DÉBUT DU PROJET
Décembre 2020

DURÉE DU PROJET
36 mois

Référence

621581-EPP-1-2020-1-PT-EPPKA2-SSA

Objectifs

L’orientation des consommateurs vers des régimes alimentaires laissant une plus grande part aux produits végétaux, conduit l’industrie agro-alimentaire à évoluer et à devoir maîtriser de nouveaux procédés de productions et technologies. Par ailleurs, l’industrie agro-alimentaire est soumise à des exigences de durabilité plus strictes qui, associées aux tendances de la numérisation et de l’automatisation, modifient rapidement les compétences requises de ses travailleurs.

Le but de ce projet est ainsi d’accompagner la mutation du sous-secteur de la transformation des produits d’origine végétale (légumes, fruits, céréales et oléagineux), en répondant aux besoins urgents de formation du personnel pour accompagner ce changement et en améliorant ses compétences.

Pour cela, EQVEGAN s’est fixé les objectifs suivants :
1. Fournir une formation innovante et scientifiquement mise à jour
Les formations qui seront développées dans le cadre du projet seront basées sur des méthodes d’enseignement innovantes, utilisant le e-learning et seront mises à jour au niveau scientifique avec de nouvelles innovations technologiques de substituts de viande et de produits laitiers, préparés à partir de légumes, de fruits, de céréales et d'oléagineux. Des compétences non techniques exigées par l’industrie, des compétences « vertes » pour la mise à niveau des pratiques de développement durable et des compétences numériques et d’automatisation seront également développées.

2. Qualifier les formations avec des principes intégrés d’assurance qualité
Une formation transnationale conçue avec l’utilisation d’outils européens tels que ECVET, EQAVET et EFQEA, assurera le développement de formations de haute qualité, avec une évaluation permettant leur validation dans de nombreux pays européens et facilitant la reconnaissance des formations et la mobilité des professionnels.

3. Créer un système de certification européen pour les formations et les profils d’emploi
Les professionnels et les diplômés, dont les profils d’emplois sont basés sur la classification Esco (classification européenne des aptitudes/compétences, certifications et professions), bénéficieront de programmes de certification clairs qui faciliteront leur mobilité dans l’Union européenne. Le programme s’appuiera sur un système existant qui comprend des profils d’emploi pour les techniciens et ingénieurs agro-alimentaires et sur la certification des cours de science et technologie alimentaires existant dans l’UE.

4. Mettre en place une alliance sectorielle pour les compétences sur la formation de l’industrie alimentaire végétalienne
Cette alliance sera mise en œuvre pendant le projet et continuera par la suite à examiner et à améliorer la formation pour l’industrie alimentaire végétalienne à intervalles réguliers, afin de soutenir l’industrie en évolution rapide, devant continuer de répondre à la demande toujours croissante de plus de durabilité.

Actions