Fairchain

Des solutions technologiques, organisationnelles et sociales innovantes pour des chaînes de valeur de produits laitiers et fruits & légumes plus équitables

CONTACT
Christophe Cotillon
(Actia) & Gemma Cornuau (Actia)
Tél. : 33 (0)1 44 08 86 15   33 (0)1 44 08 37 05

COORDINATION
Inrae

Partenaires

20 partenaires actifs représentant 8 pays européens différents : Allemagne (Fraunhofer), Autriche (Iseki Food Association, Joanneum), Belgique (GPBE, Petrel, Scaldopack, Ugent Pack4food), France (Actia, Inrae, Make.org, Sodiaal, Standa), Grèce (Stymfalia, Synelixis), Italie (Confagricoltura), Suède (Rise), Suisse (Biofruits, Cogiterre, Sofies)

DÉBUT DU PROJET
Novembre 2020

DURÉE DU PROJET
48 mois

Référence

101000723-FAIRCHAIN-H2020-RUR-2018-2020 / H2020-RUR-2020-1

Objectifs

Coordonné par l’Inrae et rassemblant vingt partenaires issus de neuf pays, le projet FAIRCHAIN cherche à répondre au besoin croissant d’une transformation significative des systèmes alimentaires actuels. En s’appuyant sur les inconvénients et les avantages des chaînes de valeur courtes et longues existantes, FAIRCHAIN vise spécifiquement à :
- favoriser l’émergence de chaînes de valeur alimentaires intermédiaires innovantes, qui soutiennent la montée en puissance de petits et moyens acteurs confrontés à un système agro-alimentaire conventionnel dominant et non durable ;
- inspirer et encourager les plus grands acteurs à réduire les chaînes de valeur alimentaires conventionnelles et à mieux répondre à la demande croissante des consommateurs d’avoir accès à davantage de produits locaux. L’émergence de chaînes de valeur alimentaires intermédiaires devrait faire pression sur les acteurs dominants, les obligeant à s’aligner sur de meilleures pratiques, afin d’offrir des opportunités aux fournisseurs locaux et d’assurer une répartition équitable des coûts et des bénéfices.

L’objectif principal de FAIRCHAIN est ainsi de tester, piloter et mettre en pratique des innovations technologiques, organisationnelles et sociales développées récemment, qui permettront aux petits et moyens acteurs d’intensifier et de diversifier la production d’aliments sains et au meilleur coût dans des chaînes de valeur alimentaires intermédiaires compétitives.

Actions