Fields

Répondre aux besoins actuels et futurs de compétences
pour la durabilité, la numérisation et la bioéconomie
dans l’agriculture : définition d’un calendrier européen
et d’une stratégie

CONTACT
Christophe Cotillon (Actia) et Gemma Cornuau
Tel. : 33 (0)1 44 08 86 15   33 (0)1 44 08 37 05

COORDINATION
Université de Turin (Italie)

Partenaires

30 partenaires actifs représentant 12 pays européens différents: Allemagne (UHOH), Autriche (Iseki, AP, LVA, FJ-BLT), Belgique (FDE, LLL-P, Plant ETP, Efvet, Cepi), Espagne (Scoop, UCLM, FIAB, Fenacore), Finlande (PA), France (Actia, AC3A, Ania), Grèce (Cert, Sevt, EFB, Gaia), Irlande (Icos), Italie (University of Torino, Confagricoltura, Infor), Pays-Bas (Wur, Aeres), Portugal (Confagri PT), Slovénie (GZS).

DÉBUT DU PROJET
Janvier 2020

DURÉE
48 mois

Référence

612664-EPP-1-2019-1-IT-EPPKA2-SSA-B

Objectifs

L’agriculture européenne est confrontée à de nombreux défis, la politique Food 2030 met ainsi en évidence la vulnérabilité de la production agricole en raison de la mondialisation des marchés, de l’intensification de la concurrence, de la volatilité des prix et de l’incertitude économique. Ces vulnérabilités sont accentuées par une demande croissante de denrées alimentaires et d’alimentation animale tandis que les préoccupations environnementales s’intensifient et que les changements climatiques génèrent plus d’incertitudes. Passer d’une agriculture « statu quo » à une agriculture durable est un processus complexe qui nécessite une approche systémique, y compris le remodelage du rôle de l’agriculteur. Le but du projet est de répondre à ces défis au travers du prisme des compétences.

L’identification des besoins de compétences existants et émergents dans le domaine de la bioéconomie, de la durabilité et de l’utilisation de la technologie numérique est d’une importance capitale pour développer une approche stratégique afin de maintenir le secteur agricole européen compétitif et durable à long terme.
L’approche multipartite du projet FIELDS, avec 30 partenaires de 12 pays, en partant des tendances actuelles et futures et des compétences requises, conduira à une stratégie européenne durable pour combler ces lacunes en matière de compétences. Étant donné que les problèmes et les opportunités agricoles diffèrent beaucoup d’un pays à l’autre, la stratégie de l’Union européenne (UE) sera personnalisée afin de disposer d’une stratégie nationale dans sept pays.

La stratégie générale sera définie sur la base d’une analyse approfondie des besoins, mais elle sera également mise en pratique directement à l’intérieur du projet, à travers la création de guides et méthodes, de programmes et de contenus de formation mis en œuvre par le biais de formations pilotes dans les pays partenaires, pour impliquer les agriculteurs et les forestiers. Pour avoir un impact plus important, des feuilles de route nationales contenant des étapes et des actions concrètes seront créées pour aider toutes les parties prenantes à mettre en pratique la stratégie élaborée au niveau de l’UE.

Actions