Pro-Org

ÉDITER UN CODE D'USAGE POUR LA TRANSFORMATION
DES PRODUITS BIO

CONTACT
Christophe Cotillon
(Actia)
Tél. : 33 (0)1 44 08 86 15

COORDINATION
Crea (Italie)

Partenaires

Quatorze partenaires représentant six pays européens plus la Suisse.

Allemagne (Institut Thuenen-TI, université des sciences appliquées de Münster-FH MU, Association des transformateurs de produits biologiques-AÖL), Danemark (université de Copenhague-KU), France (Le Réseau français des instituts techniques de l'agro-alimentaire-Actia, Institut national de la recherche agronomique-Inra, Institut technique de l’agriculture biologique-Itab), Italie (Conseil pour la recherche en Agriculture et l’Analyse économique  agraire-Crea, université polytechnique de la marche-UNIVPM, Association nationale des entreprises de  transformation et de distribution des produits biologiques et Naturels-Assobio), Pays-Bas (université de Wageningen-Wur), Pologne (université des sciences de la vie de Varsovie-Wuls), Suisse (Institut de recherche de l'agriculture biologique-FiBL.

L’Institut de recherche hongrois sur l’agriculture biologique (ÖMKi, H) fait également partie du projet au titre de partenaire extérieur. Des professionnels d’Italie, du Danemark, d'Allemagne, des Pays-Bas, de France, de Pologne, de Norvège, de Bulgarie, d’Estonie, de Lettonie, de Suède et de Slovaquie sont également partie prenantes dans le projet.

Référence

Era-net co-organic II - call 2016-2017 - 1978-proorg

Objectifs

Actuellement, le marché des produits biologiques est, parmi tous les secteurs de l’agro-alimentaire, celui  dont la croissance est la plus rapide dans le monde. La majeure partie des produits biologiques consommés est transformée. Par conséquent, la demande croissante de ces produits représente un véritable challenge pour l’industrie agro-alimentaire des produits Bio.

Ces produits ne bénéficiant pas d’une liste positive d’additifs et d’auxiliaires technologiques, des standards obligatoires pour leur transformation manquent actuellement dans la réglementation européenne ainsi que des préconisations sous forme de guide à l’usage des transformateurs pour la sélection de technologies innovantes en accord avec les principes du Bio.

Pour contribuer à une innovation durable dans le secteur des produits biologiques, le projet a pour objectif de développer un Code d’usage pratique et évolutif pour les transformateurs de produits Bio ainsi que pour les organisations qui attribuent le label Bio.

Ce Code d’usage doit fournir aux opérateurs des stratégies et des outils d’aide à la décision qui doivent les aider à faire le meilleur choix pour des technologies de transformation et de formulation douces, permettant un usage limité d’additifs tout en respectant les principes du Bio, à savoir des aliments de grande qualité avec peu d’impact environnemental et une très bonne acceptabilité de la part du consommateur.

Pour les organisations qui attribuent le label, le Code d’usage consistera en un outil d’évaluation et d’aide à la décision pour évaluer la conformité des procédés innovants avec les principes généraux du Bio.

Basé sur une conception participative ce projet implique des experts de différents horizons scientifiques, des représentants des transformateurs, des traders, des organisations attribuant le label, d’autres professionnels ainsi que des entreprises individuelles.

Le développement de ce Code d’usage est basé sur un procédé itératif impliquant l’industrie et la distribution à travers des cas d’études et des enquêtes de marché complétées par des essais scientifiques et des déterminations analytiques permettant d’aboutir à une version finale. Des études seront menées afin d’identifier les préférences et l’acceptation des consommateurs en terme de technologies de transformation pour les produits Bio.

Un plan de dissémination des résultats permettra de diffuser largement ce Code d’usage.

Actions